Le portage salarial : de plus en plus prisé par les entreprises

Le portage salarial représente de nombreux avantages pour les freelances : ils ont souvent une expertise à proposer et ne s’embarrassent ni de la gestion administrative ni de la communication parfois délicate avec leurs subordonnés. Et surtout, ils fixent leur taux horaire et travaillent à leur rythme, conscients de leurs capacités et de leur rendement. Si le portage salarial est intéressant pour les travailleurs indépendants, l’est-il tout autant pour les entreprises ?

Une flexibilité partagée

Pour les entreprises, les missions varient à la fois selon les périodes et selon les objectifs. Bien souvent, les équipes sont surchargées ou manquent de qualifications dans un domaine : la gestion de l’effectif devient rapidement un vrai casse-tête.

En embauchant des salariés en portage, l’entreprise gère son effectif en flux tendu, de façon plus efficace et précise. Elle peut faire appel à un expert pour répondre à un besoin ponctuel et sur une durée déterminée. Le coût horaire de ces travailleurs indépendants est plus coûteux que celui d’un salarié mais bien plus rentable. L’embauche s’en trouve alors facilitée : recourir aux services d’un expert est toujours un moindre risque.

Une gestion facilitée

En outre, engager un salarié en portage permet de simplifier la gestion des ressources humaines, et de limiter le nombre de personnes allouées à ce service – ce qui permet également des économies. Plus petites, les équipes seront aussi plus agiles et dynamiques, et pourront se reposer ponctuellement sur l’expertise de freelances. En embauchant des experts, les sociétés peuvent aussi réduire les coûts des formations et de la recherche. Un effet boule de neige qui permet d’optimiser les besoins de personnel et de réduire les charges fixes.

A l’avantage des entreprises comme des freelances

Travailler pour les entreprises permet aux freelances en portage d’exercer leur expertise et de travailler sur des projets souvent complexes et intéressants. Ils ne prennent que peu de risques car ils choisissent leur mission en fonction de ce qu’ils sont le plus aptes à accomplir. Les rapports de force sont aussi très différents, puisque le freelance travaille pour un client – et non un patron – avec qui il entretient une relation d’égalité et de confiance. Les échanges au quotidien s’en trouvent facilités. Côté gestion, quel que soit le type de contrat choisi, tout est géré par l’entreprise de portage.

Une bonne nouvelle, d’autant plus que les sociétés ont de plus en plus recours à cette stratégie basée sur un esprit gagnant-gagnant. Et vous, le portage, ça vous tente ? Rejoignez-nous.

Dernières actualités