Pourquoi un freelance doit veiller à sa e-reputation ?

Les freelances oublient parfois l’importance d’avoir une bonne réputation sur le web. Un sujet qu’ils ne doivent pourtant en aucun cas négliger.

Avoir une bonne réputation. Toutes les entreprises ont intérêt à soigner leur image. Mais, pour les freelances, c’est une question de vie ou de mort. Ils sont leur propre vitrine. Si quelque chose cloche, c’est toute leur clientèle qui peut s’évaporer. D’où l’importance d’avoir une empreinte virtuelle sans tâche. Le droit à l’oubli reste un principe, pas une réalité tangible. Il suffit d’une vieille photo ou vidéo.

Toujours pas convaincu ? Voici trois raisons de faire un petit check-up virtuel.

Parce que vos clients tapent votre nom sur le net

Si vous ne le faites pas, vos clients le feront. Ils vont regarder votre site internet, le profil LinkedIn et Viadeo, le compte Twitter. Mais ils ne s’arrêtent pas là. La tentation est grande de regarder sur Facebook. Si vous n’avez pas verrouillé la diffusion de vos statuts, ils risquent de tomber sur des choses compromettantes : une soirée trop arrosée, un déguisement un brin provocant, un commentaire politique orienté.
Attention, personne ne vous demande d’être sans conviction. Mais ne vous trompez pas de combat. Si vous êtes freelance, dites-vous que tout pourra être retenu contre vous. Apprenez seulement à bien saisir le niveau de vos publications. Un trait d’humour noir ? Réservez-le uniquement à vos amis proches. Une nouvelle version de votre site ? Diffusez-le au maximum !

Pour avoir une meilleure maîtrise de votre image

Il ne s’agit pas uniquement d’éviter les écueils. Veiller à son e-réputation permet aussi aux freelances d’être plus visibles sur le web. Le bouche-à-oreille « automatique » a aussi ses limites. C’est à vous de l’organiser sur internet.
Comment ? Commencez déjà par taper votre nom sur Google. Sur quel site apparaissez-vous ? Combien de requêtes existent ? Et les images, sont-elles à votre avantage ? Attention également à regarder sur Twitter. Il peut y avoir aussi des retours intéressants… même si vous n’êtes pas très actif.

Pour créer des contenus intéressants

Vous n’êtes pas obligé de subir la déferlante. Vous pouvez aussi créer votre e-réputation par la création de contenus. Animez votre blog si vous êtes développeur. Parlez des dernières tendances susceptibles d’intéresser vos clients. Montrez vos dernières réalisations si vous êtes un graphiste confirmé. Au moins les gens savent ce que vous faites.
Au début les audiences vont être faibles. Mais regardez cela comme un investissement. N’oubliez pas que Google référence mieux les sites qui publient régulièrement de nouveaux contenus. Et si vous n’êtes pas encore sur Twitter, peut-être est-il temps de s’y mettre ?

Dernières actualités