Pourquoi choisir la liberté du portage salarial plutôt que d’intégrer une société de conseil ?

Etre indépendant… mais pas trop ; c’est ce que permettent les sociétés de portage salarial et de conseil. L’une est un intermédiaire entre le salarié et le client, l’autre, une entreprise un peu paternaliste. Dans les deux cas, ces sociétés sont un tremplin pour acquérir une première expérience intéressante d’expert, ou pour se créer de nouvelles trajectoires professionnelles – en période de transition ou en fin de carrière, notamment. Si ces deux solutions semblent très proches, sur le fond, le portage salarial offre une plus grande souplesse et liberté – idéal si vous avez l’âme d’un entrepreneur.

Liberté, liberté…

En portage salarial, être indépendant signifie que vous êtes le chef de votre projet : vous choisissez vos clients, vos horaires, vos tarifs, votre service et la façon dont vous allez travailler. Bien sûr, il vous faudra toujours vous ranger aux attentes du client. Mais là encore, si cette collaboration ne vous convient pas, libre à vous de ne pas la renouveler à la fin de la mission. Une liberté beaucoup plus limitée, lorsque vous exercez dans le cadre d’une société de conseil. Dans ce cas, vous suivez les projets de l’entreprise selon ses plans et ses directions ; et la cohésion d’équipe est mise en avant. Vous êtes également moins flexibles en termes d’horaires et d’environnement de travail, et la charge de travail est souvent importante.
En outre, le portage salarial est une bonne option lorsque vous souhaitez développer une activité, mais que vous n’êtes pas sûr que cette dernière va fonctionner. Aude, formateur en image professionnelle, a utilisé le portage salarial pendant trois ans avant de créer sa propre entreprise. « Lorsque vous voulez lancer un projet mais que vous n’êtes pas certain de ses débouchés, le portage salarial permet d’essayer, de se tromper parfois, sans que cela ne vous mette en difficulté financière », explique-t-elle.

Liberté, oui, mais avec des garanties.

Si le portage salarial vous offre une grande liberté, il apporte aussi une protection sociale intéressante. En effet, vous avez le statut de salarié, ce qui vous donne droit aux congés payés, aux arrêts maladie et vous permet de cotiser pour la retraite. La société de portage peut aussi vous proposer des formations gratuites et vous intégrer dans sa communauté, vous permettant d’agrandir votre carnet d’adresses. De son côté, elle prend en charge toute la gestion administrative, ce qui vous laisse le temps de vous consacrer à vos missions et de démarcher de nouveaux clients. En contrepartie, vous devrez lui verser des frais de gestion, qui varient entre 5 et 10% de votre chiffre d’affaires (à partir de 5% chez Valor Portage).
Et si le travail en équipe vous motive, sachez qu’il n’est pas incompatible avec le travail en freelance. En effet, vous pouvez aussi bien travailler de chez vous qu’au sein de l’entreprise qui fait appel à vos services, selon les besoins de la mission. Et lorsque celle-ci requiert plusieurs compétences spécifiques, le client peut faire appel à différents salariés portés, qui travailleront en collaboration. Une flexibilité et un rapport qualité-prix incomparable, qui pousse de plus en plus d’entreprises à se tourner vers des sociétés de portage salarial plutôt que vers des sociétés de conseil.

Bien sûr, ces dernières vous offrent également les protections sociales du salariat. Et contre « la fuite des talents », les sociétés de conseil n’hésitent pas à donner des bonus et des augmentations salariales d’environ 10% par an… Une rémunération attirante mais qui ne suffit pas à compenser la rudesse des conditions de travail. Plus encore, elle pourrait donner l’impression que ces sociétés peinent à renouveler leur modèle, face à l’émergence de nouveaux modes de travail plus attractifs. Vous avez dit le portage ?

Oui. En un mot, le portage salarial permet de travailler avec des clients variés, de manière complètement indépendante et sans avoir à gérer une montagne de papier à la fin de chaque mois. Et pourquoi pas, de rebondir vers la création de sa propre entreprise…

Dernières actualités