Freelance : 3 stratégies pour fidéliser ses clients

Comme n’importe quel entrepreneur, le travailleur freelance doit trouver des moyens de fidéliser sa clientèle.
Il ne suffit pas de gagner des clients. Encore faut-il les garder et, si possible, pendant de longues années. Malheureusement, cela ne se décrète pas. Une seule solution existe pour les retenir : les bichonner, les cajoler, les mettre en avant. Comment ? Voici trois stratégies qui fonctionnent pour tous les freelances.

Apprendre à reconnaître ses bons clients

Fidéliser ses clients doit se faire de différente façon. Celui dont dépend 80% du chiffre d‘affaires mérite un peu plus d’attention que le dernier arrivé. Et puis, il y a les autres : ceux dont le potentiel « business » est important. Une filiale, une startup en pleine croissance, etc. Il est donc indispensable de réaliser une liste de clients « prioritaires ». En somme, d’appliquer la loi des 80/20 de Pareto.
Il y a aussi les clients qui possèdent des réseaux d’affaires très importants. Attention à ne pas les rater. Ce ne sont pas toujours les plus rentables à première vue, mais ils peuvent s’avérer être des liens cruciaux pour de nouvelles opportunités d’affaires. Il suffit parfois d’un contact pour atteindre le « gros poisson ».
Aussi, ne perdez pas (trop) de temps sur ceux qui ne vous rapportent rien ou qui ont du mal à vous payer. Prenez garde cependant à ne pas les maltraiter. On ne sait jamais ce qu’ils peuvent devenir.

Établir un lien émotionnel avec eux

La loyauté d’un client dépend beaucoup du lien émotionnel noué avec lui. Encore faut-il avoir développé des liens d’affaires de qualité. On ne devient jamais ami avec un partenaire avec qui les affaires se sont mal passées. Pourquoi ferait-il ensuite l’éloge de vos compétences ?
Mais, encore une fois, cela ne suffit pas. Tout dépend en réalité de votre capacité à comprendre les besoins de votre client pour le fidéliser. Plus vous aurez développé une capacité à résoudre ses problèmes, plus il aura confiance en vous. Essayez d’aller plus loin que ses attentes légitimes. Offrez-lui un bonus, même minime.
Cela peut se résumer à un conseil, une recommandation, une remise, une invitation au restaurant. Faites en sorte qu’il comprenne que vous ne le considérez pas comme n’importe quel client.

S’assurer que votre stratégie de fidélisation fonctionne

Le tout maintenant est de savoir si vous ne vous trompez pas. Chacun affiche une sensibilité différente. Certains vont apprécier votre souplesse de paiement. D’autres vont valoriser votre propension à respecter les délais. Bien sûr, tout le monde apprécie le travail bien fait, mais à force de discuter avec eux vous allez comprendre la mentalité des décideurs.
Apprenez d’ailleurs à créer et à suivre un tableau de bord spécifique à ce sujet. Mettez en place des enquêtes de satisfactions, des sondages. Faites une analyse de facturation par client. Si le nombre total de factures d’un client baisse sans raison apparente, vous avez le droit de vous inquiéter.

À vous ensuite d’être créatif pour renouer le contact. Petits-déjeuners thématiques, événements networking, place de spectacles. Prenez tous ces prétextes pour vous rapprocher de lui dans un environnement informel. Sondez-le sur sa situation actuelle. Dégagez-vous du temps grâce au portage salarial. Difficile sinon de le fidéliser.

Dernières actualités